L’action anti-vieillissement des grenades confirmée

Un article paru sur le site de « Pourquoi Docteur » le 12 juillet 2016, intitulé « Grenades : leur action anti-vieillissement élucidée », aborde les résultats d’une récente étude menée en Suisse.

Des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne ont testé les effets de l’urolithine A (UA), molécule qui relance le processus de régénération des cellules.

« Cette molécule n’est pas présente directement dans les grenades, mais ces fruits contiennent des tanins ellagiques qui sont digérés et transformés en urolithine A par les bactéries de l’intestin ».

Selon les chercheurs, l’urolithine A serait la seule molécule capable de relancer le mécanisme de nettoyage cellulaire, aussi bien chez le ver nématode, que chez le rongeur. L’UA aurait ainsi la capacité d’augmenter la durée de vie chez l’animal, mais également de renforcer son endurance.

Les scientifiques espèrent maintenant retrouver cet effet avec certitude sur l’Homme. « Le fait que cela marche chez deux espèces aussi éloignées l’une de l’autre nous laisse espérer que cela fonctionne chez l’homme, ce qui est le but final de nos recherches », détaille Johan Aumerx, co-auteur de l’étude.

>> Accéder à l’article complet >>

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *